Le Skeleton est-elle une discipline olympique ?

Publié le : 17 novembre 20213 mins de lecture

Le Skeleton est un sport d’hiver qui se pratique dans un couloir de glace. Ce sport est apparu vers la fin du 19e siècle en Suisse. Mais est-il devenu une discipline olympique ? Afin d’avoir une idée claire sur le sujet, il est important de connaître l’histoire de ce sport. Ensuite, il est essentiel d’avoir une connaissance globale sur le règlement et la pratique de cette discipline.

L’histoire du Skeleton

La pratique du Skeleton est devenue populaire dans les années 1880 en Suisse. À Saint-Moritz, la piste de Cresta Run devient très glissante après avoir été arrosée pendant plusieurs jours. C’est un site touristique idéal pour faire de la luge. Le terme Skeleton trouve son origine après l’invention d’une luge en métal qui prenait la forme d’un squelette. Trois ans après la création de la Fédération internationale de bobsleigh et de tobogganing (FIBT) en 1923, le Skeleton entre dans la catégorie des sports olympiques. Pendant les Jeux olympiques de 1928, il n’y avait que l’épreuve homme au cours de la discipline olympique de skeleton. L’épreuve femme fit son apparition aux JO de 1948. Puis, ce sport disparaît des JO et ne fait réapparition qu’aux Jeux olympiques d’hiver à Salt Lake City en 2002.

Le règlement

La luge doit être faite de métal avec une longueur comprise entre 80 à 120 centimètres. Son poids ne doit pas excéder trente kilogrammes. Cette activité se démarque du bobsleigh ou encore de la luge de course par la position du sportif quand il la pratique. Le skeletoneur doit être à plat ventre sur la luge et sa tête doit être orientée vers le bas de la piste. L’objectif du joueur est de parcourir le maximum de distance le plus rapidement possible. Généralement, la distance à parcourir est définie à l’avance. Dans la discipline olympique de skeleton, la piste doit dépasser les 1 200 mètres de longueur. La dénivellation doit être inférieure ou égale à 12 %. La vitesse des joueurs peut atteindre les 140 km/h.

La pratique du skeleton

Le départ est l’étape cruciale pour ce sport. Le pilote doit courir une distance de cinquante mètres avec son engin pour accumuler de la puissance et assurer l’accélération. Puis, le sportif doit s’allonger à plat ventre sur la luge tout en essayant d’éviter toutes les contraintes qui risqueraient de réduire sa vitesse. La réussite de toute l’épreuve réside dans la performance du joueur pendant le départ. Effectivement, la majorité des skeletoneurs qui arrive au podium ont tous effectué un bon départ. Le temps au départ du sportif est toujours relevé afin d’avoir une idée de ses performances.

Plan du site